À l’appel du collectif «Maternelles en danger», les parents d’élèves et Marie-Louise Mounier, maire, ont occupé symboliquement l’école communale pendant une heure, mardi soir, après la classe.

Dans une motion adressée au rectorat, le conseil d’école dénonce les prévisions d’effectifs arrêtées par le rectorat et les inspections académiques. Ils affirment aussi leur attachement à une école accessible aux enfants de 2ans. Les parents affirment que sept enfants de 2 ans auraient pu être concernés à Lanvénégen par la réforme, si elle avait été appliquée en septembre, d’où l’importance de la nécessaire mobilisation des parents nous ont-il dit.