Samedi midi, une quarantaine de personnes étaient réunies à l’auberge de Kerizac pour une cérémonie druidique, dite cérémonie de Beltan, initiée par des membres de la Gorsedd de Bretagne, l’assemblée des druides, bardes et ovates, l’une des plus anciennes de Bretagne.

Fêter la fertilité

«En gaulois, le dieu Bel ou Bélénos représente le soleil. La fête de Beltan est donc la fête du feu et de la lumière, marquant la victoire définitive de la lumière sur les ténèbres de l’hiver, passage de la saison froide à la saison chaude. La cérémonie de Beltan est l’une de nos fêtes les plus fortes, pleine d’énergie, où l’on marque un passage auprès de l’eau afin de fêter le renouveau de la Nature, mais aussi, celui des amours et donc de la fertilité», soulignait le druide en charge de la cérémonie. «Après le passage auprès de l’eau, nous nous rendrons autour, puis, entre deux feux allumés, marquant ainsi la clôture de la cérémonie», concluait-il. La Gorsedd de Bretagne se définit comme une société de pensée humaniste non dogmatique. L’admission y est mixte et la croyance ou non aux dieux ou déesses, est laissée à l’appréciation individuelle de chaque membre.